Le recyclage et le compostage sont deux moyens permettant de protéger l’environnement et d’optimiser l’utilisation des ressources. Le recyclage est un ensemble de procédés auxquels il faut minutieusement s’atteler. Il peut être également compté comme une étape du cycle de compostage. Tout ce qu’il faut savoir sur ces deux méthodes de préservation de l’environnement à travers cet article.

Le recyclage

D’abord, il faut souligner que tout le monde est capable de participer au recyclage même en étant à la maison. Il n’est pas nécessaire d’aller forcément côtoyer des décharges d’ordure. Vous devez juste savoir comment vous y prendre et connaître les 5 étapes suivantes.

Le tri

On peut être soit même le premier acteur dans le travail de recyclage. Il suffit de faire le tri et de déposer les plastiques sélectionnées dans un bac ou un conteneur de tri. Des bouteilles ou des flacons en plastiques aux pots de yaourt en passant par les barquettes de légumes ou encore les sacs en plastique, tous ces éléments seront sélectionnés. La première étape du recyclage, quels que soient les personnes ou le lieu, est donc le tri.

Le centre de tri

Les plastiques triés vont être amenés dans un centre de tri où ils sont encore triés par grande famille : le polyéthylène, polyéthylène téréphtalate, le polypropylène, etc. Après ce tri, les plastiques sont aplatis pour former des balles de plastique.

Le recyclage et le compostage : comment ça marche ?

Régénération du plastique

Les balles de plastique sont emportées vers une usine de régénération où elles sont nettoyées, broyées puis ramollies. Elles deviendront finalement des granulés de plastique avant d’être envoyées dans l’usine de recyclage.

Naissance de nouveaux objets en plastique

Une fois dans l’usine de recyclage, les granulés de plastique servent à la fabrication de nouveaux objets selon chaque type de granulés.

Le cycle

Les nouveaux objets seront mis sur le marché puis encore utilisés. Ils seront encore mis en poubelles, puis triés et recyclés afin de perpétuer le cycle du recyclage.

Le compostage

Le compostage est un procédé biologique qui à travers l’air et l’action des micro-organismes assure la dégradation plus ou moins accélérée des déchets organiques afin d’obtenir du compost. Le compost obtenu peut être alors défini comme le résultat de la fermentation des matières organiques en contacte de l’air.

Le compostage est tout simple, mais déterminé par des principes à respecter méticuleusement. Il faut retenir d’abord que les matières décomposées doivent pouvoir assurer la croissance de celles vivantes. Afin que la décomposition soit bonne, il ne faut sélectionner que des produits du règne végétal.

Les matières azotées et carbonées sont alternées. Pour y arriver, il va falloir créer plusieurs couches avec les matières à disposition. Par exemple, il sera question d’abord de couvrir les déchets de légumes par des feuilles, ensuite du gazon vert, après vient les plantes séchées et des pelures de légumes, etc.

L’humidité (en petite quantité) est nécessaire pour le compost. À la base, il s’agit de plantes, ils ont donc besoin d’eau, mais en une quantité abondante. À l’eau s’ajoute le besoin en oxygène.  L’absence d’oxygène peut générer de mauvaises odeurs. Il faut alors s’assurer que la décomposition se passe au contact de l’air et vérifier le niveau d’humidité.