Avoir son propre jardin est une solution qui permet de consommer des aliments sains. Seulement, vous devez choisir un compost fiable pour améliorer votre potager. Comment procéder pour obtenir le meilleur compost chez soi ?

La solution du compostage en surface

Si vous voulez un potager pouvant vous apporter de bons résultats, vous devez privilégier le compostage. Lorsque le produit prend le coloris noir ou brun, cela indique qu’il est mûr. Aussi, il peut produire une odeur de sous-bois indiquant ainsi la fin de son processus de décomposition. Le compost présente également une texture homogène et légère ce qui permet de reconnaître son taux de maturité.

De 3 à 6 mois, le compost est utilisé comme paillis pour les arbres. À ce stade, le produit est en phase de décomposition et il ne peut pas se composer au sol de manière directe. Pour le compost qui cuit entre 7 à 9 mois, il peut être utilisé comme paillage. Il s’utilise dans le potager tout au long de l’automne.

Le compost plus de 10 mois est très mature. Il peut être utilisé pour le jardinage ainsi que sur votre potager. Même pour la pelouse, il est possible d’utiliser ce compost en pleine maturité. Pour une meilleure croissance de plants, il faut opter pour ce type de compost qui dispose d’une grande performance surtout pour les végétaux.

Fréquence d’utilisation du compost

Il faut préciser qu’il existe une fréquence d’usage du compost. Le respect de cette fréquence permet de bien apprécier la croissance du potager. En général, on reconnaît un compost mûr par sa couleur. Surtout lorsqu’il faut étendre le compost, vous devez choisir le bon endroit.

Pour étendre le compost sur les arbres fruitiers, les rosiers et les arbustes, il faut choisir un entretien annuel. Vous devez étendre une couche entre 3 à 5 cm sur les pieds des plantes. Lorsque vous réalisez des plantations, il est nécessaire de mélanger ce compost avec de la terre.

Spécialement pour le potager, il faut étaler une couche de compost entre 1 à 3 cm sur les plantes. Si vous avez un potager domestique dont des plantes comme les concombres, les céleris, les courges et les tomates sont présentes. Ce sont des plantes exigeantes qui demandent un entretien spécifique alors il faut étendre une couche entre 2 à 3 cm. La plantation demande un mélange de compost avec de la terre. Mais dans ce cas, il faut que le sol respecte un ratio de 50%. Une fois que le printemps pointe le bout de son nez, il est nécessaire d’épandre jusqu’à 2 cm de compost entre les rangs des plantes.

À propos du compostage en surface

Le compostage en surface vous permet d’obtenir différents avantages. En premier lieu, il permet de garder une excellente texture de terre de votre potager domestique. L’utilisation de ce type de compostage permet de conserver le côté riche de la terre ainsi qu’une bonne concentration d’humus. En même temps, le compostage en surface peut se marier avec de l’engrais pour la plantation de légumes. Cela permet d’obtenir une terre facile à cultiver et grumeleuse en même temps.

L’autre avantage avec le compostage en surface est l’aspect d’un apport en équilibre naturel au sol. En effet, cette procédure permet une création de biodiversité au sol ce qui réduit l’attaque des insectes. Dans ce sens, il y aura une autorégulation sur le sol permettant ainsi un meilleur développement des plantes. Lorsque vous choisissez du compost pour améliorer votre potager, vous n’êtes plus obligé de nettoyer votre jardin. Aussi, il n’est plus indispensable de retirer les mauvaises herbes de votre potager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.